Test produits: veste The North Face Fuseform Originator

Publié le par Garcin Olivier

Test produits: veste The North Face Fuseform Originator

Conditions du test

  • Lieux du test : Cordillères de Vilcabamba et Vilcanota (Pérou)
  • Nombre de jours d’utilisation : 15
  • Climats rencontrés : Tempéré-humide dans Vilcabamba, froid et sec dans Vilcanota

Caractéristiques de la veste

  • Composition : Construction FuseForm™ fabriquée en une seule pièce dans un tissu léger HyVent® 2,5 L - Fil Cordura pour plus de résistance
  • Imperméabilité : 25 000 mm
  • Respirabilité : 650 gr / m² / 24h
  • Composition : Capuche réglable compatible casque - Visière laminée - Cordon de serrage à la taille - Poches avant compatibles avec un sac à dos et un baudrier - Poche intérieure sur la poitrine
  • Poids annoncé : 282 g - Pesé à 288 g
  • Tailles : S à XL
  • Coloris : Estate Blue/Monster Blue - Black Ink Green/Vaporous Grey (modèle testé)
  • Lieu de fabrication : Vietnam
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public constaté : 300.00 €

Test sur le terrain au perou

Habitué aux longues marches dans les Andes équipé de veste Gore-tex 2 ou 3 couches, l’opportunité de tester la Fuseform Originator, veste de dernière génération chez The North Face, a été l’occasion pour moi de revoir mon jugement sur l’équipement idéal dans ce type d’environnement. Les caractéristiques du climat andin nécessitent du matériel spécifique afin de lutter efficacement contre l’air froid et sec (Vilcanota) et les éventuelles pluies sur des massifs plus proches de l’Amazonie (Vilcabamba).

Ergonomie de la veste

La coupe prêt du corps (taille M) est très agréable permettant de porter une première couche voire une seconde. Cependant pour ceux habitués à enfiler une veste légère type primaloft en soirée fraiche, elle manquera définitivement de volume. La spécificité de la technologie Fuseform est révolutionnaire. Réalisée d’un seul tenant, la veste réduit au maximum le nombre de coutures pour gagner en légèreté, imperméabilité et longévité. La capuche (inamovible) à visière laminée complète parfaitement la protection haute. Son dessin est efficace en termes de protection et champ de vision. Elle permet le port du casque en utilisation alpi. Remarque : la capuche est tellement profilée avec le haut de la veste que cette dernière est plus confortable capuche portée.

Test en situation dans Vilcabamba avec climat froid et humide

Ce premier trek a été l’occasion de confronter la veste à un climat humide, caractéristique de cette région des Andes. Résultats probants. Respirabilité et imperméabilité sont au rendez-vous. Dans les montées abruptes aux cols (4 400 m) nécessitant de « monter dans les tours », la membrane effectue parfaitement son rôle de couche respirante. Je ne l’ai jamais prise en défaut, ma première couche (type Odlo) restant sèche. Lors d’une redescente en forêt subtropicale, une pluie intense d’une heure s’abat sur nous. Même constant de performance concernant l’imperméabilité. Seul petit bémol constaté, un léger point de faiblesse sur les poches avant. Toutes les autres zones du corps restent parfaitement au sec, même sur les points de compression du sac à dos. Des performances à confirmer concernant l’imperméabilité sur une durée et une intensité plus longues. La résistance au déchirement est également bien présente, vu ce que je lui ai fait endurer lors de descentes en milieu forestier.

Test en situation dans Vilcanota avec climat froid et sec

Autre cordillère, autre climat. Habitué à mes Gore-tex 2 et 3 couches, ces dernières restaient souvent en fond de sac sur des journées en hautes cordillères au climat sec. Préférence jusqu’à maintenant à jouer entre première et seconde couche sans veste. Les caractéristiques de cette veste permet de peaufiner la combinaison première couche prêt du corps et port de cette veste. Le confort du toucher intérieur (même transpirant) permet de se contenter d’une première couche manche courte et du port de cette veste. Sa respirabilité et sa bonne résistance au vent permet de gagner en confort. Je me suis surpris à la porter tout au long des journées jusqu’en milieu d’après-midi, sans avoir à jongler avec les couches inférieures. Cependant lorsque le froid tombe à 17h00, mieux vaut la ranger et sortir sa Primaloft pour regagner quelques précieux degrés lors des soirées fraiches.

Verdict

Points forts

  • Imperméabilité
  • Excellente protection au vent
  • Confort du toucher intérieur qui permet de la porter à même la peau
  • Ultralégère
  • Compressibilité maximum
  • Parfaite homogénéité du dessin corps-capuche

Points faibles

  • Point de faiblesse sur l’attache du cordon de serrage dans le bas des poches extérieures
  • Légère perméabilité des poches extérieures

Notes

  • Qualité de fabrication : 8/10
  • Confort / praticité : 9/10
  • Imperméabilité : 8/10
  • Respirabilité : 9/10
  • Coupe-vent : 9/10
  • Poids : 9/10
  • Note globale : 52/60
  • Rapport qualité/prix : 52/300*100 = 17,33

Conclusion

Le confort général et les performances de la Fuseform Originator de The North Face séduisent définitivement et représentent une excellente alternative au Gore-tex.

Utilisations recommandées : randonnée, trekking ultra-léger, fast-hiking, trail, alpinisme peu engagé

Source : stephan Vallin – I trekkings

Où trouver cette veste?

Publié dans Matos

Commenter cet article