Comment bien remplir son sac à dos

Publié le par Garcin Olivier

Comment bien remplir son sac à dos

Pour que les premières randonnées en montagne ne riment pas avec galère et n’étant pas un véritable montagnard, j’ai essayé de récupérer un maximum d’infos sur la tenue adéquate pour une randonnée type en montagne et en particulier comment bien remplir son sac à dos. Bien sûr la composition dépend de la randonnée. Je vais commencé par une randonnée à la journée.

Première chose, en randonnée, le sac est indispensable (même pour des « petites » randonnées). Ce sera votre meilleur compagnon de route à condition qu’il ne soit pas trop lourd et qu’il y ait tous ce qu’il faut.

Deux erreurs sont à éviter la première fois qu’on fait un sac :

  • Ajouter des petites choses de dernière minute qui ne sont pas vraiment utiles en se disant que ça ne se ressentira qu’à peine sur le poids du sac. C’est le cumul de toutes les petites choses inutiles, même légères, qui finit par peser lourd !
  • Soupeser son sac à dos du bout des bras l’espace d’un instant dans sa cuisine en se disant qu’il n’est pas si lourd que ça. Vous n’aurez pas du tout la même sensation au bout de 2 heures de marche.

En résumé, il faut penser à:

  • Des vêtements : en montagne, il faut pouvoir faire face à des changements de météo et de température parfois importants.
  • Des protections : ce qui protège de la pluie et du soleil (veste, lunettes, chapeau et crème solaire).
  • La sécurité : le téléphone portable est devenu un instrument important en cas de difficulté. Sachez néanmoins qu’il ne passe pas partout en montagne. Vous pouvez toujours emporter avec vous une trousse à pharmacie sommaire (j’essaierai de la développer dans un prochain article).
  • La restauration : en montagne, l’organisme se dessèche beaucoup plus vite qu’en vallée ; sans même compter l’effort fourni. N’oubliez donc pas d’emporter de l’eau. L’idéal est la poche à eau qui permet de boire régulièrement sans avoir à poser son sac. Mais une bouteille en plastique souple fera très bien l’affaire. Prévoyez quelques encas (sans en prévoir pour un régiment) et un pique-nique si vous partez à la journée. Prenez le soin d’enlever tous les emballages inutiles et évitez tous les conditionnements en verre.
  • Matériel de progression : votre carte et une boussole. Un bâton de randonnée peut également vous donner de l’équilibre et vous soulager dans des descentes un peu raides.

Afin d’ajuster le contenu de votre sac pensez à prendre le dernier bulletin météo, pas celui qui fait suite au journal de 20 h mais plutôt le bulletin montagne de Météo France pour cela il vous suffit d’appeler le 3250. Cela vous permettra d’adapter l’équipement que vous glisserez dans votre sac. Il est également toujours prudent de prévenir quelqu’un de l’itinéraire emprunté lors de votre balade.

Ensuite, un bon remplissage permet de répartir le poids. Il faut éviter les déséquilibres latéraux et les effets de levier en plaçant le plus lourd le plus près du dos. Il permet aussi une bonne répartition du contenu en fonction de l'intérêt de chaque chose et de sa fréquence d'utilisation. Le principe est de ne pas avoir d'éléments "pendouillant à l'extérieur du sac et de ne pas à avoir à ouvrir le sac constamment.

Comment bien remplir son sac à dos

Je vous propose une liste pour un sac à la journée. Bien sûr cette liste est non exhaustive et peut être modifiée :

  • Sac à dos 20 - 30 litres (voir test matériels)
  • Barres céréales, fruits secs ou pâte d’amande.
  • Repas du midi
  • Poche à eau type camelback (intéressant car vous pouvez boire tout en marchant), ou gourde classique. Une bouteille en plastique dur type Coca ou Perrier.
  • Lampe frontale
  • Couverture de Survie
  • Boussole + Carte (1/25000 ou au 1/50000)
  • Une petite paire de jumelle
  • Veste polaire
  • Veste Gore-Tex contre la pluie (attention le temps change très vite en montagne !).
  • Chapeau / casquette pour protection soleil.
  • Bâtons de randonnée
  • Crème solaire, stick lèvre,
  • Lunette de soleil
  • Mouchoirs et papier toilette
  • Mini-pharmacie (sparadrap, bandage) – de quoi lutter contre les ampoules au pied.
  • Appareil photos + piles de rechange éventuellement
  • Papiers d’identité
  • Sifflet (pas pour siffler les filles mais pour signaler votre présence en cas de problème).
  • Téléphone portable (très utile en cas de pépin)
  • Flasque de Génépi (pas obligatoire mais sympa après 4h de marche)

Publié dans Matos

Commenter cet article