Le fléau des mégots en station et ailleurs

Publié le par Garcin Olivier

Le fléau des mégots en station et ailleurs

Nous aimons tous la montagne sinon nous ne serions pas là. Pourtant certains oublient l'amour de la montagne une fois sur le télésiège...

Cinq minutes pour fumer une cigarette, douze ans pour qu’un mégot se décompose dans la nature. Si les méfaits du tabac sur la santé sont bien connus, on se penche encore peu sur les effets néfastes de la cigarette sur l’environnement. Les chiffres sont éloquents: selon l’organisation mondiale de la santé le tabac est responsable chaque année de la déforestation de 200.000 hectares de terres dans le monde et génère 2,3 millions de tonnes de déchets industriels et 209.000 tonnes de déchets chimiques.

Huit millions de mégots jetés chaque minute !!!

Les mégots en particulier sont responsables d’une pollution visuelle et environnementale dans les villes et en montagne. On estime que huit millions de mégots sont jetés chaque minute dans le monde, dont la plupart se retrouvent dans les rues et dans les égouts. Or, ces filtres contiennent des substances nocives qui se libèrent dans les réseaux d’assainissement des eaux, non équipés pour les traiter. Nicotine, phénols et métaux lourds se répandent alors dans les eaux des stations d’épuration, un seul mégot pouvant polluer jusqu’à huit litres d’eau. Un mégot de cigarette jeté dans la nature sera encore là pendant 12 ans.

Il n’est pas rare de trouver, sous chaque pylône de télésiège, pas moins des milliers de mégots qui s’enfoncent dans le sol. Les mégots sont néfastes. Ils fragilisent la végétation et sont entraînés par les cours d’eaux jusqu’à la mer.

Un mégot pollue environ un m3 de neige. Quand on pense que l’eau de cette neige ira rejoindre les cours d’eau et les nappes phréatiques !! En s’enfonçant dans le sol, les mégots vont diffuser une partie de leurs composants toxiques.

On estime le nombre de fumeur à près d’un milliard sur notre planète, un chiffre affolant tandis qu’il serait la conséquence de la banalisation du tabac dans des pays très peuplés comme la Chine, l’Inde, la Russie et le Bangladesh.

La majeure partie des mégots de cigarettes qui finissent sur les plages et les océans est issue des villes mais les plus polluants sont ceux jetés en montagne car la fonte des neiges entraine des m3 d’eaux polluées.

Ces chiffres inquiètent, mais il s’agit seulement de la partie émergée de l’iceberg. En effet, les filtres de cigarettes sont constitués de plastique, plus précisément d’acétate de cellulose, entre autres. Les mégots ne sont donc pas biodégradables, mais photo-dégradables, c’est-à-dire qu’ils se dégradent par l’effet de rayons lumineux, en particulier ceux émis par le soleil. Le problème réside dans le fait qu’il s’agit d’une dégradation lente, environ une décennie durant laquelle les sols risquent d’être contaminés par ces mégots ayant absorbé les substances dangereuses contenues dans les cigarettes.

Il existe certaines alternatives pour contrer le fléau. Par exemple, les activités de l’entreprise TerraCycle fondée en 2001 par un étudiant de l’Université de Princeton (New Jersey), ont vocation à traiter le problème des mégots. TerraCycle transforme les mégots en bois synthétique pouvant être utilisés pour la construction de palettes ou de bancs. La « Brigade des mégots » se charge de la collecte tandis qu’il est possible pour les particuliers d’envoyer eux même leurs mégots, soit par transporteur, soit en les déposant dans un point de collecte.

Le fléau des mégots en station et ailleurs
Le fléau des mégots en station et ailleurs

De plus, de nombreuses sociétés proposent des petits cendriers jetable que l’on peut garder sur soit et jeter en fin de journée. J'en ai choisi un pour que vous ayez une vue sur ce qui se fait. J'ai choisi la société le Pocket.com (http://www.lepoket.com/).

C'est un étui en carton dans lequel il suffit de glisser le paquet de cigarettes.

Le fléau des mégots en station et ailleurs
Le fléau des mégots en station et ailleurs

Alors s’il vous plait garder vos mégots et jetez-les à la poubelle. Cela sera moindre mal, même si le mieux est d’arrêter de fumer…

Si vous souhaitez sensibiliser vos amis n'hésitez pas partagez!

Publié dans Environnement

Commenter cet article