Histoire des 2 alpes

Publié le par Garcin Olivier

Non originaire de la station, mais fan depuis prés de 20 ans, je me suis toujours demandé comment née une telle station!

Je vais vous faire aujourd'hui le résumé de ce que j'ai pu récupérer sur l’histoire de la station.

L’actuelle station des 2 Alpes recouvre en fait deux villages, aux origines bien distinctes : l’Alpe de Venosc et l’Alpe de Mont de Lans. Il s’agissait de deux zones d’alpages distantes d’environ deux kilomètres qui, historiquement, ont connu une évolution différente, motivée par des facteurs purement géographiques. Le nom de la station vient donc de la réunion des « alpes » ou "alpages" de ces deux communes.

Une dénivellation de 600 m, extrêmement abrupte séparait l’extrémité sud du plateau du village de Venosc par des sentiers muletiers praticables seulement pendant la belle saison. Les habitants de Venosc ont donc été amenés à construire des maisons solides, permettant des séjours de longues durées, et à entreprendre des cultures de complément sur les pentes sud du plateau, rendues possibles par l’aménagement de terrasses. Toutefois, les conditions climatiques difficiles, l’absence d’un minimum de confort, et surtout l’isolement total de ce plateau l’hiver, ont fait que dès 1860, cet habitat permanent n’ait plus été qu’exceptionnel.

En 1932, Rodolphe TESSA construit un refuge sur l’Alpe de Mont de Lans.

En 1934, la famille Mounier ouvre une auberge sur l’Alpe de Venosc (devenu aujourd'hui un hôtel 4 étoiles). Les premiers skieurs accèdent au plateau à pied et leurs effets personnels à dos de mulet…

En 1936, L’hôtel des Glaciers est construit par les familles GRAVIER et CHALVIN. Les pionniers ont senti que « l’Alpe » avait tous les atouts pour jouer la carte « tourisme » : beauté du site, configuration du plateau, et domaine exceptionnel.

En 1938, Jean KEMLER ingénieur lyonnais en vacances sur l’alpe décide de réaliser un rêve : installer la première remontée motorisée sur la pente des Cloûtets. Il échoue, et la guerre met un terme provisoire à l’évolution.

En 1945, Jean de ROODENBECKE, prêtre d’origine Belge, construit avec des hommes du plateau le Foyer St Benoît.

Il semble que 1946 soit l’année de la naissance du concept « station ».

En 1947, les frères GRAVIER et Edouard CHALVIN installent le téléski de la Morte.

En 1950, ils acquièrent avec Joseph Martin, 3 parts du téléski de Pied Moûtet, ce qui constitua le point de départ de l’aventure des remontées mécaniques.

En 1951, construction de la télécabine du Diable et de l’un des plus grands hôtels de « l’Alpe ».

En 1955, le forfait de ski est crée et coûte à l’époque 2,50 F… La même année le nom 2 ALPES est adopté.

En 1957 René FAURE, est nommé directeur de station, entouré de Joseph MARTIN et Edouard CHALVIN aux remontées mécaniques, Louis CARREL à l’école de ski. Le tourisme s’organise et un programme d’actions multiples voit le jour : organisation de manifestations sportives, animations, accueil et mise en place d’un service de secours.

En 1970, il y a 40 hôtels et 23 remontées mécaniques.

En 1972, le glacier est atteint avec l’installation de la télécabine du Jandri 3.

En 1975, la conquête du glacier continue avec le Dôme de Puy Salié 3421 m. Le Dôme de la Lauze 3568m sera équipé quant à lui en 1984, permettant ainsi d’accéder aux Vallons de la Meije.

Les années 80 marquent un nouveau virage pour la station, qui prend sa dimension internationale. Développement immobilier avec la construction du village du Clos des Fonds, l’aménagement de la place de Venosc avec la résidence Orion (Maeva la Muzelle), et la Zac du Soleil. C’est aussi l’arrivée sur la station en été des premiers ski-clubs italiens qui feront sa notoriété transalpine. La station atteint une capacité d’accueil de 22 000 lits et le domaine skiable compte 160km de pistes.

En 1985, inauguration de la Maison des 2 alpes qui abrite : l’Office de Tourisme, l’ESF, la centrale de réservation et Radio 2 alpes.

En juillet 1989, la station inaugure le plus haut funiculaire de France : Le Dôme Express. Il relie le pied du glacier au Dôme de Puy Salié à 3421 m.

En 1990, début d’une nouvelle ère, celle de la glisse, avec les premiers « essais surf » nés de la passion d’un couple de commerçants André LEPLUS et Lina HUAN. Ces essais deviendront en 1993 un événement incontournable : le mondial du snowboard. La station surfe cette nouvelle vague. De cette mouvance va naître en 1994 le Snowpark, devenu l’un des meilleurs spots européens. Les attentes des pratiquants évoluent, les 2 Alpes aménagent au cours de l’hiver 2003-2004 des espaces d’aventure ludiques : canyons, corniches, couloirs : les zones Slide…

En 2004, une nouvelle impulsion est donnée à la station avec la première édition du mondial du VTT.

Le parc des remontées mécaniques s’est donc adapté à cette discipline et des pistes sont tracées pour offrir à ce jour 105 km d’itinéraires sur le domaine d’été.

La première photo est une photo de l'alpe de mont de Lans en 1950. Les deux suivantes sont quant à elles des photos de l'alpe de Venosc à la même époque. Les deux dernières sont des photos du télécabine reliant Venosc aux 2 alpes
La première photo est une photo de l'alpe de mont de Lans en 1950. Les deux suivantes sont quant à elles des photos de l'alpe de Venosc à la même époque. Les deux dernières sont des photos du télécabine reliant Venosc aux 2 alpes
La première photo est une photo de l'alpe de mont de Lans en 1950. Les deux suivantes sont quant à elles des photos de l'alpe de Venosc à la même époque. Les deux dernières sont des photos du télécabine reliant Venosc aux 2 alpes
La première photo est une photo de l'alpe de mont de Lans en 1950. Les deux suivantes sont quant à elles des photos de l'alpe de Venosc à la même époque. Les deux dernières sont des photos du télécabine reliant Venosc aux 2 alpes
La première photo est une photo de l'alpe de mont de Lans en 1950. Les deux suivantes sont quant à elles des photos de l'alpe de Venosc à la même époque. Les deux dernières sont des photos du télécabine reliant Venosc aux 2 alpes

La première photo est une photo de l'alpe de mont de Lans en 1950. Les deux suivantes sont quant à elles des photos de l'alpe de Venosc à la même époque. Les deux dernières sont des photos du télécabine reliant Venosc aux 2 alpes

les 2 alpes dans les années 70

les 2 alpes dans les années 70

Publié dans la station, Historiques

Commenter cet article